Fusion AOAPC/FACC

Informations de base

L’idée de la fusion envisagée entre l’Association des Organisations Africaines de Promotion Commerciale (AOAPC) et de la Fédération des Chambres de Commerce Africaines (FACC) est née de la création en 1983 par la conférence des Ministres de la CEA, du Comité ad hoc de 10 États membres, en vue de procéder à l’évaluation des institutions régionales de développement créées sous les auspices de la CEA et de prendre d’autres mesures sur leurs statuts futurs. Le rapport d’évaluation présenté recommandait notamment le maintien du statut- quo et invitait instamment les États membres à continuer d’accorder leur soutien financier.

Le rendement médiocre enregistré au cours de la décennie écoulée en raison de la pénurie de ressources financières depuis le premier rapport d’évaluation à amener la conférence des ministres de la CEA à adopter de toute urgence en 1992, la résolution 726 (XXVII) de 1997 demandant l’élaboration d’une étude sur la rationalisation et l’harmonisation des institutions régionales de développement. Le rapport élaboré dans ce cadre, l’année d’après, recommandait la consolidation, y compris la fusion, des institutions régionales de développement ayant des objectifs et des fonctions étroitement liés.

Tout en approuvant, en principe, la consolidation proposée, la conférence des ministres a demandé une étude de faisabilité supplémentaire préconisant la fusion des institutions remplissant les conditions requises. À l’issue de larges consultations avec différentes parties prenantes, la conférence des ministres, au terme de sa résolution 827 (XXII) de 1997, a adopté les recommandations de l’étude de suivi appuyant la fusion de certaines institutions et demandé à la CEA d’aider à en faciliter le processus.

L’AOAPC et la FACC dont les objectifs communs visent la promotion et le développement du commerce intra-africain ont été identifiées comme étant des partenaires potentiels pouvant être fusionnés parmi les organisations régionales de développement de la catégorie du sous-groupe du commerce et des finances. C’est à la lumière de ce qui précède que, lors d’une réunion extraordinaire conjointe tenue en avril 1999 à la CEA les conseils d’administration de L’AOAPC et de la FACC ont approuvé la fusion proposée de ces deux organisations et demande à la CEA d’en faciliter le processus. En tant que document de base la prochaine réunion conjointe des conseils d’administration concernés, le présent rapport est un pas dans cette direction.

DISCOURS_DU_PRESIDENT

Source: ECA/RCID/043/2000