Présentation de l’AOAPC

L’Association des Organisations Africaines de Promotion Commerciale (AOAPC) est une Institution Intergouvernementale qui a été créée en 1974 sous l’égide de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA). A l’origine de sa création, la cinquième réunion conjointe de l’OUA et de la CEA sur le Commerce et le Développement (Genève 1970) avait recommandé à cette dernière d’assister les Pays africains dans la création d’une Institution Panafricaine spécialisée dans la Promotion et le Développement du Commerce intra-africain. En application de cette directive, la CEA avait élaboré des projets préparatoires pour la mise en œuvre de cette Recommandation dont l’aboutissement a été la tenue d’une session inaugurale le 18 Janvier 1974 à Addis-Abéba/ Ethiopie pour signer les Statuts portant création de l’AOAPC.

Ayant pour objectif le Développement et la Promotion du Commerce intra-africain ainsi que l’Harmonisation des politiques commerciales africaines en vue de Promouvoir et Développer  les échanges commerciaux, l’AOAPC reste à ce jour l’unique Organisation  Intergouvernementale Panafricaine qui réunit les Associations et Institutions africaines de promotion commerciale ainsi que les hommes d’affaires dans le but de mieux servir les intérêts de notre Continent  et de favoriser son Intégration économique et son Autonomie.

L’AOAPC n’est devenue opérationnelle qu’en 1977, date de prise de fonction de son premier Secrétaire Général et du démarrage effectif de ses activités. Pour mieux remplir le rôle qui lui a été dévolu depuis sa création, et spécialement après la Session Extraordinaire de l’Assemblée des Chefs d’Etats et de Gouvernements de l’OUA (Lagos/Nigeria en avril 1980) adoptant le Plan d’Action de Lagos, selon lequel l’Association est désignée “comme Organisme d’exécution en matière de promotion du commerce intra-africain”, l’AOAPC s’est définie, cinq Domaines prioritaires autour desquels s’articulent ses activités.

Brièvement décrits, ces Domaines d’activités s’articulent autour des axes suivants:

  • L’Information Commerciale: Par laquelle, l’AOAPC oriente son action vers des mesures susceptibles de promouvoir un courant d’échange d’informations commerciales africaines,
  • Les Etudes et la Recherche: Elles permettent à l’Association d’entreprendre l’identification et l’analyse, des facteurs affectant les possibilités d’échanges commerciaux intra-africains.
  • Le Développement des Echanges Commerciaux: L’accent est mis sur des opérations commerciales concrètes susceptibles d’aboutir à des transactions commerciales entre les différents opérateurs économiques du Continent,
  • La formation: Elle est destinée à renforcer les compétences des responsables de la promotion commerciale dans les pays membres de l’AOAPC et,
  • La Coopération Inter-Institutionnelle: Portant sur les Activités de la Coopération avec les Organisations Nationales,sous-régionales, régionales et internationales intervenant dans le domaine des échanges commerciaux.

Principales Réalisations

FLASH de l’AOAPC: Périodique d’Informations sur le Commerce Africain, le “FLASH” qui est l’une des Publications de l’AOAPC les plus connues, renferme des Articles, Etudes et Rapports sur la Promotion des échanges intra-africains. Il sert aussi de support utile pour les Etats Africains pour l’insertion de leurs annonces publicitaires, et met à leur disposition une diversité d’informations commerciales (opportunités d’affaires, mises en relation, partenariat…) en vue de Promouvoir leurs Echanges Commerciaux.

Répertoire et Bibliographies sur le commerce: Outre le FLASH, l’Association publie régulièrement les Répertoires et Guides suivants:

  • Répertoire des Sociétés de Commerce d’Etat des pays Africains
  • Répertoire des Institutions Africaines sources d’Informations Commerciales
  • Répertoire des Importations et Exportations Africaines des Produits Alimentaires
  • Calendrier des Manifestations Commerciales Africaines
  • L’Index Commercial Africain
  • L’Annuaire des Experts et Consultants africains dans le domaine commercial
  • Renseignements Essentiels sur l’Afrique
  • Guide des Contacts et Informations Commerciales en Afrique et
  • Bibliographie sur le Commerce Intra-africain.

Livres et Monographies: Afin de mieux faire connaître les marchés africains et leurs potentialités économiques pour le renforcement des échanges commerciaux, l’AOAPC a réalisé plusieurs Monographies Economiques Commerciales sur la plupart de ses Etats membres, en l’occurrence les ” Perspectives Commerciales de l’Afrique” sur: le Cameroun, l’Egypte, le Ghana, le Kenya, la Libye, le Maroc, le Nigeria, la République Démocratique du Congo (ex. Zaïre), le Swaziland, le Togo, la Tunisie et la Zambie.

Par ailleurs l’AOAPC vient d’actualiser un Livre sur l’expansion du commerce en Afrique Occidentale intitulé: ” PROMOTING INTRA-AFRICAN TRADE, THE CASE OF ECOWAS”. Actuellement un guide sur les opportunités d’affaires potentielles en Afrique intitulé: ” HOW TO DO BUSINESS IN AFRICA” est en cours de publication.

Services et Informations Commerciales:

    L’AOAPC dispose d’un Service ou Unité d’Informations Commerciales qui sert de point central dans la Collecte, le Traitement, l’Analyse et la Diffusion des Statistiques Commerciales et dont la mise en place constitue sans aucun doute l’un des secteurs primordiaux d’intervention de l’Association, en ce sens  qu’elle met à la disposition des Etats membres, ainsi qu’à de nombreux utilisateurs (hommes d’affaires, chercheurs, opérateurs économiques etc), une multitude d’informations statistiques exhaustives, fiables et récentes sur l’évolution et les perspectives du commerce intra-africain.

Formation:

 

    L’AOAPC entreprend régulièrement aussi des activités de Formation et / ou Séminaires en collaboration avec d’autres Organisations Intergouvernementales sur des Thèmes spécifiques en relation avec le commerce international, à l’intention des Responsables et Cadres chargés de la promotion commerciale dans les Etats membres de l’Association.

En plus des activités de  Formation, l’Association entreprend également dans le cadre de la coopération intra-institutionnelle des études et projets conjoints avec des Organisations nationales et internationales en faveur de ses Etats membres en vue de favoriser leurs échanges commerciaux. C’est à ce titre qu’il faut citer le projet mixte entre l’AOAPC et la CEE, relatif au développement du commerce intra-africain. Visant à aider et à encourager les opérateurs économiques à entreprendre des transactions commerciales entre les partenaires et qui s’articulait principalement autour des phases prioritaires suivantes:

  1. Identification de produit susceptibles d’accroître les échanges commerciaux des Etats Africains;
  2. Etude de marchés et sélection des acheteurs et vendeurs potentiels des produits retenus en phase 1;
  3. Organisation des Missions commerciales d’Expositions et de Foires destinées à mettre en contact direct acheteurs et vendeurs potentiels des produits identifiés dans la phase 1 et;
  4. Suivi à travers des visites auprès des hommes d’affaires ainsi que des séminaires organisés pour les responsables africains de la promotion commerciale.

Restructuration de L’AOAPC

 

Dans un soucis de rendre l’AOAPC plus Opérationnelle et afin d’éviter le double emploi, la CEA/NU avait recommandé en 1992 à l’issue de son programme de Rationalisation et d’Harmonisation des Institutions panafricaines dont elle assure parrainage, de Fusionner les activités et les structures de l’AOAPC avec celles de la Fédération Africaine des Chambres de Commerce (FACC), en une Unique Organisations Régionale devant œuvrer pour la Promotion et le Développement du Commerce et des Investissements de manière à impliquer davantage le secteur privé dans les activités de la nouvelle entité, afin de la rendre plus autonome des contributions des Etats Membres qui se font de plus en plus rares.

C’est suite à cette Recommandation que la 32ème Session de la Conférence des Ministres Africains du Commerce (Addis – Abèba du 5 au 8 Mai 1997) avait adopté la résolution N° 827 relative à ladite fusion; stipulant que “l’ensemble des fonctions commerciales de la FACC soient transférées o l’AOAPC dans le but de  promouvoir le développement et la promotion du commerce et des investissements au niveau Régional” .

En application de cette résolution, les Conseils d’Administration de l’AOAPC et de la FACC ont tenu le 30 Avril 1999 à Addis-Abèba une Réunion Conjointe à l’issue de laquelle ils ont réitéré leur accord de principe sur la Fusion et donné mandat à la CEA/NU pour sa mise en œuvre, en collaboration avec les Secrétariats des deux Institutions ainsi qu’avec leurs Etats Membres et d’autres Organisations suivant un Calendrier précis qui a été établi à cette effet.